L’alarme telephonique

Avec l’expansion du nombre de cambriolage en France, l’installation d’un système d’alarme est fortement recommandée. Les techniques d’intrusion ne cessant de se perfectionner, les systèmes d’alarmes doivent évoluer et s’adapter. Parmi ces dispositifs avancés du système d’alarme conventionnel, on peut citer l’alarme téléphonique, dont nous allons vous expliquer le principe ici.

Qu’est ce qu’une alarme téléphonique ?

Une alarme téléphonique est en réalité un transmetteur. Ce transmetteur, va s’ajouter comme périphérique à votre système d’alarme standard. Son rôle est de prévenir une ou des personnes préalablement sélectionnées, en cas d’effraction de votre domicile. En effet, si l’alarme détecte un intrus dans la zone couverte par le système d’alarme, l’alarme téléphonique se déclenche et va contacter vos proches. Le contact peut être effectué de deux façons possibles,  soit par un appel téléphonique standard, soit par sms. Le système peut également être relié au poste de gestion de crise d’un centre de télésurveillance, pour encore plus de sécurité.

Mais ce n’est pas tout, l’alarme téléphonique dispose de certains avantages spécifiques, qui apportent une réelle valeur ajoutée à l’installation. En effet, l’alarme téléphonique peut être activée et désactivée à distance à l’aide de votre smartphone. Pour aller encore plus loin, l’alarme téléphonique peut être équipée d’un interphone, qui vous permet de communiquer directement avec les personnes présentes au sein de votre domicile, et donc de désactiver le système en cas de fausse alerte.

Quels sont les différents transmetteurs d’une alarme téléphonique ?

Le transmetteur fait donc parti du système d’alarme. Il existe actuellement deux types distincts de transmetteur :

–          Le transmetteur RTC : c’est le plus courant. Conventionnel, il utilise comme son nom l’indique le réseau RTC. Il est apte à réceptionner tous les systèmes d’alarmes digitaux et vocaux de première génération.

–          Le transmetteur ADSL : technologiquement plus avancé, il utilise le réseau ADSL de votre opérateur. Attention toutefois à vérifier sa compatibilité avec votre opérateur.

Quel transmetteur dois-je donc choisir ?

Les deux catégories de transmetteur remplissent leur rôle, il n’y a donc aucune inquiétude à avoir. Cependant, il faut faire attention avec le transmetteur ADSL. En effet, si vous choisissez un opérateur alternatif, autre que France télécom donc, les lignes téléphoniques classiques ne seront pas effectives. La VOIP sera donc disponible, mais la qualité de celle-ci n’est pas forcement parfaite. En effet, il est possible que la ligne soit rompue notamment pour cause de coupure de courant ou saturation réseau. Ainsi, le signal d’alarme pourrait ne pas être transmit, rendant le système de protection global inopérant.